LOGO

Si c’était Mme.Que ferait-elle?

 

Évêque, je m’appelle Camila et je viens à l’Eglise Universelle depuis 1999, avec beaucoup de joie. J’ai toujours prêté beaucoup d’attention à vos prédications quant à la famille, au mariage, aux enfants. Je suis également mariée et mère de deux petites filles. Mais depuis quelques temps, j’ai commencé à m’attacher encore plus à vos prédications et je cherche à acquérir tous vos livres et les dévore rapidement. Certains, je les lie plus d’une fois.

Le plus curieux est que, bien que vous ne me connaissiez pas, il semble que je vous connaisse depuis des années, comme si vous étiez quelqu’un de ma propre famille. Mon regard est très attentif au sujet de ce que vous prêchez sur votre épouse, Mme. Esther. Tant dans les livres que sur l’autel, les paroles sont douces, affectueuses et me font réfléchir sur la grande référence de femme qu’elle est.

Nous, les femmes, nous avons toujours une référence à suivre. J’ai, par exemple, ma mère qui représente la bonne humeur, le caractère, la générosité, les valeurs à être admirées et suivies, mais il me manquait un point de référence de foi, parce que dans ce domaine, malheureusement, je ne pouvais me refléter en elle.

Les femmes de foi du passé sont des modèles à suivre, mais nous vivons au XXème siècle et il y avait en moi un besoin de chercher dans une figure féminine, un modèle à être admiré.
Et à chacune de vos prédications ou même dans votre biographie, mon attention fut centrée sur le rôle de votre femme, que j’ai commencé à admirer à chaque fois plus, car il est clair que derrière le grand homme de Dieu que vous êtes, il y a une grande femme de Dieu.

J’ai donc décidé d’adopter un jargon très simple, peut-être un peu poétique, mais il est dirigé par le Saint-Esprit. A chaque fois que je fais face à une adversité avec mon époux ou à un problème, je m’arrête et pense: «Si c’était Mme. Esther, que ferait-elle? Comment agirait-elle? »

Je plie mes genoux et je remets tout entre les mains de Dieu, mais en Lui montrant que je l’ai choisie comme point de repère de la femme. Depuis lors, les résultats ont été très gratifiants et honorés, soulignons-le.
Je suis heureuse d’avoir découvert cet exemple de femme. Merci d’avoir partagé, avec le peuple de l’église, les vertus d’une femme exemplaire, avec qui j’ai tant appris.

Dans la foi.

Camila – São Caetano do Sul/SP

 

Vous trouvez cela intéressant? Partager-le sur votre réseau sociaux:

Articles Associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*